En guise de préface.

Les textes que je propose ici,en matière de nourriture à ce blog vorace,balisent un chemin de recherches et de rêveries tous azimuts:le mien!.Le terme de quête serait sans doute plus approprié,n’étaient mes réticences à l’endroit du vocabulaire religieux.
Je suis le premier étonné de la tournure prise par une littérature autant advenue que délibérément souhaitée.L’écriture me tourmente depuis mes premiers émois d’écolier,soit!.Mais comment se faire entendre,quand bien même on crierait de tous les maux du monde?.Je me serai longtemps perdu en visions de romans fleuves,de sagas exotiques,en adulations d’écrivains infatués,égotistes ou folkloriques.La culture française en regorge.
Les impératifs de la commune réalité m’auront sédentarisé,sans assagir ni tarir cette énergie tellurique dont l’écriture,dans les meilleurs moments,parvient à contenir les débordements.La part faite de l’exercice thérapeutique,réalisable par d’autres voies,quel aboutissement,quel sens, quelle victoire peut-être?.Je témoigne d’empoignades cruelles,de tortures face à cet implacable miroir du temps.je voulais dire guerre civile en moi et guerre sainte au dehors dans les coulisses de ce théâtre d’ombres qui déjà s’assombrit:peuple d’appartenance,territoire d’une enfance enchantée,sanctuaire étranger,immaculé:devoir de parole!.

Inconcevable lecteur,mon double insoupçonné.
JT.



1 commentaire

  1. Maya 8 juin

    Bonjour,

    J’ai apprécié la préface du blog (très bien dit).

    Bonne continuation !

    Maya

Laisser un commentaire

Dans le Jardin des mots |
j'ai "meuh" la "lait"cture |
Les Chansons de Cyril Baudouin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | elfes, fées, gobelins...
| Pièces fugitives
| sosoceleste